Philippe Pouletty, co-fondateur de Truffle Capital


Formation et débuts dans le milieu de la recherche scientifique

L'étudiant sort major du grand cours d’immunologie générale de la promotion de 1984. En effet, l'étudiant suit des cours sur l'immunologie ainsi que la virologie à l’Institut Pasteur de Paris en dehors de son travail au sein des établissements hospitaliers. En 1986, le futur entrepreneur entre à Stanford après avoir obtenu son doctorat en médecine avec les félicitations du jury à l’université Pierre-et-Marie-Curie. Philippe Pouletty (https://www.labourseetlavie.com/linterview/philippe-pouletty-co-fondateur-truffle-capital-carmat-est-un-magnifique-projet-industriel-dans-la-sant) terminé ses études à l’UPMC (université Pierre-et-Marie-Curie) en 1981. Le futur chercheur a pu intégrer la faculté de médecine sitôt son bac série C en poche.

Truffle Capital, un fonds d'investissement au service de la créativité

Le fonds de placement Truffle Capital s'engage dans les travaux sur les carcinomes mammaires ainsi que le cancer thyroïdien à partir de 2005 via l'entreprise Théraclion. La société élabore et met en vente de nouvelles méthodes thérapeutiques par ultrason. De 2009 à 2010, Philippe Pouletty se trouve être le directeur général intérimaire de Theradiag. Financée par Truffle Capital dès 2003, la startup spécialisée en diagnostic s'avère entrée en bourse en 2012. Altimmune se révèle entrée dans le portefeuille tenu par le chercheur courant 2007 et se retrouve ensuite absorbée par Pharmathène US. Inscrit au New York Stock Exchange (NYSE), l'établissement se révèle spécialiste dans la création d’immunopotentialisateurs destinés aux vaccins et aux substances soignant les infections. Pour soigner de façon tangible les patients rencontrant des soucis d’incontinence urinaire, Philippe Pouletty et les gestionnaires de Truffle Capital financent les divers équipements fonctionnels développés par l’entreprise Myopowers.

À travers de nombreux soutiens, Philippe Pouletty prouve son engagement au profit de la recherche et de la créativité. De 2005 à 2010, l'entrepreneur s'est entre autres associé au président de Microsoft pour pouvoir soutenir les entreprises créatives au niveau international. Auprès de l’association européenne des professionnels de la biotechnologie, l’investisseur peut stimuler davantage les projets avant-gardistes. L'administrateur de Truffle Capital est par conséquent devenu vice-président d’Europabio entre 2005 et 2009. Le principal objectif de France Biotech est de rendre plus facile le dialogue entre les hommes d'affaires et les scientifiques. Cette organisation inclut plus de 150 compagnies opérant dans l'univers de la biotechnologie et installées dans tout l'Hexagone. Entre 2001 et 2009, Philippe Pouletty a été dirigeant de l’association des hommes d'affaires français spécialisés dans la biotechnologie, France Biotech. Le businessman a été élu pour quatre mandats successifs étant donné sa grande passion pour cette branche.

Les principaux protégés de Truffle Capital

Parfois, Truffle Capital joint plusieurs compagnies de son portefeuille pour accentuer la progression de ses nombreux projets. Abivax a entre autres assimilé Wittycell et Splicos pour optimiser la mise au point de vaccins et d’immunostimulants. À travers les compagnies Deinobiotics et Biokinesis, Truffle Capital permet d'élaborer une nouvelle forme d'antibiotiques et de contre le cancer. Conscient des gageures du domaine, Philippe Pouletty finance ces laboratoires de recherches à fort potentiel de développement. Fondée en 2014, l'entreprise Diaccurate ambitionne d'élaborer un nouveau genre de substances pour traiter la population atteinte du SIDA. Cette enseigne spécialiste de la biotechnologie est née d'une collaboration entre l’Institut Pasteur et le fonds d’investissement dirigé par le chercheur. Le directeur de Truffle Philippe Pouletty a encouragé l'institution de Carbios et de Kardiozis en 2011. Ces enseignes se spécialisent dans l'élaboration de prothèses et de pièces artificielles à usages industriels ou médicaux.